AimeTaVille

 

Les assemblées générales d'associations ont généralement deux facettes : celle formelle de la partie statutaire, avec leur obligatoire lecture de rapports financiers, d'activités et d'orientation..... et celle plus dynamique des interventions thématiques sur des sujets partagés.

 

Le congrès des CPIE organisé par l'Union Régionale des CPIE de notre région n'a pas échappé à la règle.

 

D'entrée de jeu, Damien CAREME, maire de Grande SYNTHE, vice-président du Conseil Régional et président de "Villes et Banlieues" a réaffirmé la nécessité pour les CPIE d'inscrire leurs actions dans la grande réflexion sur la transition : pas seulement énergétique mais aussi sociale et économique. "Le retour à la croissance est un leurre. Notre société change de modèle : Les réponses d'hier ne sont plus celles de demain".

 

Notre présidente régionale d'Union Régionale des CPIE, Nadia DUVAL, a insisté sur le rôle important des "UR" comme instance de dialogue avec la Région, sans nuire aux proximités cultivées depuis longue date par les CPIE "locaux".

 

Le président des CPIE, Yvan BEC, a affirmé que la ville est aussi notre terrain d'exercice. Il a ensuite plaidé pour un élargissement des territoires, plaidant également l'importance des Unions Régionales au moment où les réflexions gouvernementales vont dans le sens de la création de nouvelles Régions. Les URCPIE peuvent mutualiser certaines fonctions (comptabilité, communication, vidéastes) que beaucoup ne peuvent se payer en totalité.

 

Il nous a ensuite été présenté l'opération "Bienvenue dans mon jardin ... au naturel" lancée désormais par 30 CPIE. L'opération consiste à convier les particuliers à venir voir des jardins "de bonnes pratiques" (sans pesticides) et à discuter avec les gestionnaires de ces jardins. Opération profitable pour les CPIE autant que les visiteurs et bien relayée par la presse.

 

Un point sur les labels a été fait, l'occasion pour rappeler dans cette tribune que le CPIE a vu son label renouvelé pour une nouvelle période de 10 ans le mois dernier.

 

Enfin, une table ronde sur "AGRICULTURE ET CPIE" a pu montrer à quel point nos associations étaient impliqués dans le retour à des pratiques saines et sans risques. Les témoignages de 3 "éco-agriculteurs", désormais membre de Conseil d'administration de CPIE, ont prouvé la proximité de nos associations avec l'agriculture, au service de la sécurité sanitaire. La représentante de l'Etat a insisté sur la nécessité de réfléchir à la relation Ville-Nature, en rappelant que dans le Nord-Pas-de-Calais, 99 % de la population vit sous influence urbaine.

 

Enfin, le nouveau maire de Dunkerque, Patrice VERGRYTTE a conclu en affirmant que les CPIE étaient "l'éducation populaire du 21ème siècle, défendant une vision du monde et ses valeurs".

 

 

 

Cette affirmation nous est allée droit au coeur.

 


Galerie d'images
Image5.jpg

DERNIERES PUBLICATIONS