AimeTaVille

 

La presse quotidienne régionale des mois de janvier et de février 2014 nous a offert à la fois des bilans et des projets : Pendant la période des vœux, nous avons pu lire les nombreuses réalisations des maires au titre de l’année 2013 … et depuis peu, apparaissent les projets des candidats aux élections municipales désormais toutes proches des 23 et 30 mars.

 

Et pourquoi donc vais-je me risquer à vous parler de politique municipale ? Tout simplement parce que l’environnement y est très présent. Dans les bilans : les maires affichent, avec une certaine fierté, les travaux faits dans le sens de l’environnement : une mare, une accessibilité aux personnes les moins mobiles, un jardin remarquable, une fête des jardins, un parc à pêche, un agenda 21, une nouvelle passerelle « modes doux », un nouveau réseau de chaleur et une chaufferie biomasse, des arbres fruitiers, des ralentisseurs, des écolodges, des réseaux électriques (enfin) enfouis, la sécurité des piétons, des tablettes tactiles pour mieux gérer ses consommations d'eau et d'électricité, une maison multi-énergies, des éoliennes, …. Bref, « un inventaire à la Prévert » de réalisations effectives ! Car, je vous l’assure, tout ce catalogue de bonnes idées a été glané dans « La Voix du Nord » de ces dernières semaines.

 

Pour les programmes des candidats aux municipales, il est peut-être encore un peu tôt pour vous en livrer la substance, les programmes écrits n’étant pas encore distribués pour la plupart. Alors le CPIE fait un vœu légitime et citoyen : que l’Environnement ne soit pas le parent pauvre des promesses électorales car il profite à tous. Et, comme vous avez pu le constater ci-dessus, ses déclinaisons sont nombreuses : protection de la biodiversité, prairie fleurie et plantes mellifères, qualité et sécurité alimentaire, mobilités douces, citadines et transports en commun, agriculture urbaine, espaces verts, potagers en pied d’immeubles, calme et apaisement dans la cité … bref toutes choses - très consensuelles à vrai dire - qui apportent bien-être et bonheur aux habitants dans une ville « bonne à vivre ».

 

Si des candidats manquaient d’idées, ils pourraient lire avec intérêt le papier que notre Union Nationale a rédigé à leur intention : il y est présenté 10 propositions en faveur de l’éducation à l’environnement et au développement durable.

 

 

Le Conseil d’Administration du CPIE Villes de l’Artois a tenu le 17 février sa première réunion : Treize des nouveaux membres ont émis des idées d’actions nouvelles et nous ont assuré de leur soutien. Qu’ils en soient chaleureusement remerciés. Une chose est indiscutable : La place de notre association dans la cité et les territoires, au service de l’Environnement est indéniable.

Et comme nous sommes à la disposition de tous, chacun peut nous faire remonter ses idées de nouvelles actions ou d’animations. Merci d’avance.


Galerie d'images
Image5.jpg

DERNIERES PUBLICATIONS